aiguillette


aiguillette

aiguillette [ egɥijɛt ] n. f.
XIIIe; de aiguille
1Anciennt Petit cordon ou ruban ferré aux deux extrémités, servant à fermer ou garnir un vêtement, notamment à attacher les chausses au pourpoint. Loc. Nouer l'aiguillette : faire un maléfice supposé capable de rendre un homme impuissant.
Ornement militaire fait de cordons tressés et s'attachant à l'épaule.
Mar. Amarre.
2(XVIe) Cuis. Tranche mince de filet de canard.
Partie du romsteck.

aiguillette nom féminin (de aiguille) Cordon, ganse ou tresse, ferré aux deux bouts, ayant, jusqu'au règne de Louis XIV, servi à fermer ou à garnir les vêtements. Ornement de l'uniforme militaire fait de plusieurs cordons tressés. (Elles sont portées de nos jours par la gendarmerie, certains musiciens militaires et les officiers d'ordonnance.) ● aiguillette (expressions) nom féminin (de aiguille) Nouer l'aiguillette, faire un maléfice auquel on attribuait le pouvoir d'empêcher la consommation du mariage. ● aiguillette (homonymes) nom féminin (de aiguille) aiguillette forme conjuguée du verbe aiguilleter aiguillettent forme conjuguée du verbe aiguilleter aiguillettes forme conjuguée du verbe aiguilleteraiguillette nom féminin (de aiguillette) Partie du romsteck. (On distingue l'aiguillette de romsteck proprement dite, appelée couramment aiguillette, et l'aiguillette baronne, appelée encore baronne.) Mince tranche de chair prélevée sur le ventre des volailles. Synonyme de orphie. ● aiguillette (homonymes) nom féminin (de aiguillette) aiguillette forme conjuguée du verbe aiguilleter aiguillettent forme conjuguée du verbe aiguilleter aiguillettes forme conjuguée du verbe aiguilleteraiguillette (synonymes) nom féminin (de aiguillette)
Synonymes :

aiguillette
n. f.
d1./d Ornement militaire au bout duquel sont suspendus des ferrets. Aiguillettes d'un officier d'état-major.
d2./d Tranche mince et longue de la poitrine de certaines volailles. Des aiguillettes de canard.
d3./d Nom donné à différents poissons marins au corps allongé et pourvus d'un rostre long et mince.

I.
⇒AIGUILLETTE1, subst. fém.
A.— Vx. Objet en forme de (petite) aiguille :
1. Le moine allume une aiguillette de résine qu'il insère dans un bois fendu, fiché à la paroi de la cheminée.
F.-R. DE CHATEAUBRIAND, Mémoires d'Outre-Tombe, t. 1, 1848, p. 114.
B.— SC. NATURELLES
1. GÉOL. ,,Petite aiguille, d'une petite pointe de rocher.`` (Nouv. Lar. ill.).
2. ZOOL., CONCHYLIOLOGIE, vx ou région. Sorte d'escargot de forme effilée.
Rem. Cité ds BESCH. 1845 et Nouv. Lar. ill.
ICHTYOL. Nom populaire de l'orphie, poisson de mer dont la tête se termine par un bec pointu (cf. aiguille II B 2 d et H. COUPIN, Animaux de nos pays, dict. pratique, 1909, p. 217).
Rem. Cité également ds LITTRÉ, Nouv. Lar. ill.
C.— TECHNOL. DIVERSES
1. ART CULIN., BOUCH. Morceau de volaille ou de gibier découpé en forme de pointe :
2. Et doucement, au milieu de ces rires, comme sourd, un laquais allongeait en ce moment, entre chaque convive, sa tête grave et blême, offrant des aiguillettes de canard sauvage, à voix basse.
É. ZOLA, La Curée, 1872, p. 341.
Spéc. Pièce de viande de forme allongée comme l'aiguillette de romsteck.
2. PÊCHE. ,,Sorte de verge de fer qui est terminée par une espèce de bouton, et qui sert à tirer du sable certains coquillages.`` (Ac. Compl. 1842).
Rem. Cité également ds LITTRÉ.
Étymol. ET HIST. — Voir aiguillette2.
II.
⇒AIGUILLETTE2, subst. fém.
I.— TECHNOL. DIVERSES
A.— MAR. Petit cordage destiné à lier ensemble deux objets, c'est-à-dire à faire un aiguilletage (cf. aiguilletage) :
1. Gilliatt avait à sa disposition, dans la réserve du gréement de la panse, un assez grand prélart goudronné pourvu de longues aiguillettes à ses quatre coins. Il prit ce prélart, en amarra deux coins par les aiguillettes aux deux anneaux des chaînes de la cheminée du côté de la voie d'eau, et jeta le prélart par-dessus le bord.
V. HUGO, Les Travailleurs de la mer, 1866, p. 387.
B. PASSEMENTERIE. Cordon, tresse ou ruban ferré aux deux extrémités.
1. Servant anciennement à lacer un vêtement et plus particulièrement le haut-de-chausses au pourpoint. Aiguillette de fil, de soie :
2. Un justaucorps jaune, bombé en cuirasse, agrémenté de vert et tailladé de crevés à l'espagnole disposés dans le sens des côtes, une godille empesée soutenue de fils de fer et de carton, large comme la table ronde et où les douze pairs eussent pu prendre leur repas, des hauts-de-chausses bouillonnés et rattachés d'aiguillettes, (...) formaient l'accoutrement du drôle, ...
T. GAUTIER, Le Capitaine Fracasse, 1863, pp. 30-31.
Vieilli, pop. Lâcher, dénouer l'aiguillette (des chausses). Satisfaire un besoin naturel (cf. BOISTE 1834, BESCH. 1845, LITTRÉ).
2. Utilisé plus récemment comme ornement.
a) Sur des costumes civils ou militaires. Synon. fourragère (de l'uniforme militaire) :
3. Cette partie, appelée passementerie d'or et d'argent, comprenait les épaulettes, les dragonnes, les aiguillettes, enfin cette immense quantité de choses brillantes qui scintillaient sur les riches uniformes de l'armée française...
H. DE BALZAC, La Cousine Bette, 1846, p. 29.
Aiguillettes d'or. Marques distinctives des officiers d'État-major.
b) Sur l'équipement de parade d'un cheval :
4. ... il faut le voir vêtu de ses housses éclatantes, relevées d'or et de broderies de perles; la tête couverte d'un réseau de soie bleue ou rouge, tissé d'or ou d'argent, avec des aiguillettes sonores et flottantes qui tombent de son front sur ses naseaux, ...
A. DE LAMARTINE, Voyage en Orient, t. 1, 1835, pp. 248-249.
II.— Emplois fig. Courir l'aiguillette. [En parlant des femmes] Mener une vie dissolue.
Jouer à l'aiguillette :
5. Jouer ou ronfler à l'aiguillette, paillarder, vieille expression qui signifiait défaire les férets des braguettes ou les lacets des robes.
G. DELESALLE, Dict. argot-français et français-argot, 1896, p. 7.
Nouer l'aiguillette.
MAGIE. Nouer un cordon ou un lacet en prononçant certaines formules, dans le but de frapper les hommes d'impuissance; empêcher par une formule magique la consommation d'un mariage :
6. ... mais pour le menu peuple napolitain, comme durant tout le moyen âge, Virgile, le poète, est resté un magicien et les voisins de son tombeau se plaignent des diableries qui s'y perpétuent et des visiteurs inquiétants, sorciers, mages, rebouteux, chercheurs de trésor, jeteurs de mauvais sort, noueurs d'aiguillette qu'une telle renommée y attire encore aujourd'hui.
B. CENDRARS, Bourlinguer, 1948, p. 138.
MAN. ,,Se dit fig., du (cheval) sauteur quand il (...) rue entièrement du train de derrière, en allongeant les jambes dans toute leur étendue.`` (Ac. Compl. 1842).
Rem. Ces expr. sont plus ou moins vieillies ou littér.
Prononc. :[]. WARN. 1968 signale également, pour la 1re syllabe, une prononc. avec [] ouvert, dans le lang. soutenu. Pour l'hist. de la prononc., cf. aiguille.
Étymol. ET HIST. — 1. a) 1180-1210 « petite aiguille aimantée de la boussole » d'où « boussole » (GAUT. D'ESPIN., Chans., XXIII ds GDF. Compl. : Tot altresi com l'aymans deçoit L'aguillette par force de vertu), attest. isolée; b) ca 1225 « petite aiguille » (Dit du besant, Richel. 19525, f° 102 v° ds GDF. : Que un chameil trespassereit Par la chasse d'une aguillette), seul BESCH. 1845 note : Ce mot a signifié Petite aiguille; p. anal. 1393 « sorte de poisson » (Ménagier II, 190, Biblioph. fr. ds GDF. : Aiguillettes fresches); 1877 (LITTRÉ Suppl. :Nom en Bretagne d'un poisson de mer de forme allongée et très long); 1392 « morceau, langue de peau » (Inv. de meubl. de la mair. de Dijon, A. Côte-d'Or ds GDF. Compl. : .XIIII. .XIInes. d'esguletes de mouton et de dain); 1548 fig. « tranche de chair (ou de peau?) très mince » (DU FAIL, Contes d'Eutrapel, 13 ds HUG. : Comme ... il se fait en toutes races et sortes d'hommes, qui volontiers ne prennent plaisir d'ouir louanger et bien dire de leurs voisins et compagnons, ains d'un ris de chien et deloial, je parle des envieux formez, tirent ordinairement une esguillette de l'honneur aux galans hommes : mais pour tout ce ne l'arrachent ils pas); au sens propre, se dit surtout des volailles, 1718 (Ac. [...] Couper un canard, un oiseau de rivière par aiguillettes); 2. 1376 « cordon ferré par les deux bouts » (9 janv. 1376, Mand. de Charles V, p. 684 ds GDF. Compl. : Pour vint quatre gans a esguillette, au pris de deux sous parisis pour le gant et l'aguillette, trois frans); 1534 « cordon servant à attacher les chausses (au plur.) » (RABELAIS, II, 18 ds HUG. : Ainsi passa la nuict Panurge à chopiner avecques les paiges, et jouer toutes les aigueillettes de ses chausses à primus et secundus, et à la vergette); XVIe s. milit. « ornement porté sur l'uniforme, qui varie selon le grade » (CARLOIX, Mém. de la vie de Fr. de Scepeaux [éd. 1757], IV, 31 ds LITTRÉ 1863 : Si Me la maréchale eust bien des esplingues des esmoluments de l'armée, son mary ne faillit pas d'avoir encores plus richement ses esguillettes); 1808 mar. (BOISTE : Aiguillette [...] cordage pour aiguilleter [c.-à-d. lier avec un cordage deux objets qui ne se croisent pas]); 3. 1838 pêche (Ac. Compl. 1842), supra aiguillette1.
Dér. de aiguille étymol. II pour les sens 1 a, 2 et 3, de aiguille étymol. I pour le sens 1 b; suff. -ette. Pour la prononc. de , devenu , au XVIe s. et de a- devenu ai-, voir aiguille.
STAT. — Fréq. abs. litt. :47.
BBG. — Ac. Gastr. 1962. — BACH.-DEZ. 1882. — BAUDR. Pêches 1827. — BÉL. 1957. — BOUILLET 1859. — BRUANT 1901. — Canada 1930. — CHESN. 1857. — Cost. 1899. — FÉR. 1768. — GAY t. 1 1967 [1887]. — GRUSS 1952. — JAL 1848. — Lar mén. 1926. — LASNET 1970. — LE CLÈRE 1960. — LELOIR 1961. — LE ROUX 1752. — MONT. 1967. — PRÉV. 1755. — PRIVAT-FOC. 1870. — SOÉ.-DUP. 1906. — ST-EDME t. 1 1824. — TONDR.-VILL. 1968. — WILL. 1831.

aiguillette [egɥijɛt] n. f.
ÉTYM. 1180, « petite aiguille (d'une boussole) »; de aiguille.
1 (1376). Anciennt. Cordon ferré par les deux bouts qui servait à attacher le haut-de-chausses au pourpoint.Par ext. Ornement des chausses (touffes de rubans, cordons ferrés). || Des aiguillettes de soie.
1 Elle sera charmée de votre haut-de-chausses, attaché au pourpoint avec des aiguillettes (…) et un amant aiguilleté sera pour elle un ragoût merveilleux.
Molière, l'Avare, II, 5.
2 (…) des chausses à aiguillettes.
La Bruyère, les Caractères, XIII, 2.
Loc. fig. (Vx). Courir l'aiguillette : rechercher les hommes, en parlant d'une femme (s'opposait à courir le jupon, en parlant d'un homme).
3 Si Nature ne leur eût arrosé le front d'un peu de honte, vous les verriez comme forcenées courir l'aiguillette (…)
Rabelais, le Tiers Livre, 32.
Loc. Nouer l'aiguillette : faire un maléfice qu'on supposait capable de rendre un homme impuissant.
4 (La mélancolie) enlève l'appétit, le goût, noue les aiguillettes, éteint les lampes et même le soleil (…)
J. Giono, le Hussard sur le toit, p. 370.
2 (XVIe). Cordonnet, s'attachant à l'épaule et qui fait partie de l'uniforme de certains corps militaires. Fourragère.
5 (…) je me mettais en grande tenue, — toutes aiguillettes dehors, — et l'ennui fuyait devant mon hausse-col !
Barbey d'Aurevilly, les Diaboliques, p. 38.
3 Mar. Petit cordage qui sert à lier ensemble deux objets. Aiguilleter, 3.
4 (1392; en parlant du mouton). Cuis. || Aiguillettes de volaille, de gibier : morceaux de peau ou de chair coupés en long.
Morceau de la croupe du bœuf, partie du romsteck. || Une aiguillette de romsteck (ou aiguillette). || Aiguillette baronne (ou baronne, n. f.).
5 Petite aiguille (de montagne).
6 Des aiguillettes étranges, acérées, se tordent dans une supplication désespérée sur la crête, en lame de scie (…) les gens d'ici les nomment les Flammes de Pierre.
R. Frison-Roche, Premier de cordée, p. 44.
6 (1393). Orphie (poisson). Aiguille (II., 2.).(En franç. d'Afrique). Poisson de mer à corps effilé, ou muni d'un rostre en pointe.
DÉR. Aiguilleter, aiguilletier.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • aiguillette — AIGUILLETTE. s. f. Cordon, ruban, tissu, etc. ferré par les deux bouts, pour servir à attacher, mais qui ne sert quelquefois que d ornement. Aiguillette de fil. Aiguillette de soie. Aiguillette de cuir. Aiguillette plate. Aiguillette ronde. Un… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • aiguillette — Aiguillette. s. f. Cordon, ruban, tissu, courroye ferrée par les deux bouts, qui sert a attacher, & quelquefois n est qu un ornement. Aiguillette de fil, de soye. aiguillette ronde. aiguillette platte. Ferreur d aiguillettes. ferrûre d… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Aiguillette — Ai guil*lette , n. [F. See {Aglet}.] 1. A point or tag at the end of a fringe or lace; an aglet. [1913 Webster] 2. One of the ornamental tags, cords, or loops on some military and naval uniforms. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Aiguillette —   [ɛgɥi jɛt(ə), französisch »Schnürband«] die, / n,    1) Kochkunst: langer, dünner Bruststreifen von gebratenem Geflügel oder von geschmortem Rindfleisch, der mit Sauce übergossen wird.    2) Mode: an beiden Seiten in einem Metallstift endende… …   Universal-Lexikon

  • aiguilletté — Aiguilletté, [aiguillett]ée. part …   Dictionnaire de l'Académie française

  • aiguillette — [ā΄gwi let′] n. [Fr: see AGLET] a gilt cord hung in loops from the shoulder of certain military uniforms …   English World dictionary

  • Aiguillette — An aiguillette is an ornamental braided cord most often worn on uniforms but may also be observed on other costumes such as academic dress, where it will denote an honor. Originally, the word aiguillette referred to the lacing used to fasten… …   Wikipedia

  • aiguillette — (è güi llè t , ll mouillées, et non è güi yè t ) s. f. 1°   Cordon ferré par les deux bouts qui servait à attacher le haut de chausses au pourpoint. Aiguillette de fil. Aiguillette de soie. •   Il porte des chausses à aiguillettes, LA BRUY. 13.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • AIGUILLETTE — s. f. Cordon, ruban, tissu, etc., ferré par les deux bouts, pour servir à attacher, mais qui ne sert quelquefois que d ornement. Aiguillette de fil. Aiguillette de soie. Aiguillette de cuir. Aiguillette plate. Aiguillette ronde. Un ferret d… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • AIGUILLETTE — n. f. Cordon, ruban, etc., ferré par les deux bouts, pour servir à attacher, mais qui ne sert quelquefois que d’ornement. Aiguillette de fil. Aiguillette de soie. Un ferret d’aiguillette. Des aiguillettes ferrées d’argent. Les officiers et les… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.